Posts tagged ‘US’

January 12, 2014

Europe vs. US Digital Health Financing – Zesty Blog

Europe is lagging far behind the US in terms of digital health financing. Find out how digital health accelerators are working to change this. (Europe vs.

See on www.zesty.co.uk

See on Scoop.it – Pharmaceutical Industry digital vision

Tags: ,
October 6, 2013

Interactive map shows the cost of exchange insurance policies around the country – MedCity News

With the launch of the health insurance exchanges this week to fulfill the core of Obamacare health insurance provisions, health IT companies are already sizing up the big data ramifications. Social Health Insights pulled together open data made available from the Department of Health and Human Services’ Health Data Initiative. Its interactive map tracks what various groups are paying for insurance from 30-year-old and 50-year-old singles to single-parent families and couples aged 40 with no kids. It will also include how many in each group purchase insurance, county by county, state by state.

The open data initiative is powered by cloud-based software provider Socrata, which helps organizations make their data transparent.

It’s the latest open data project Social Health has tackled. Among its other projects are tracking meaningful use compliance and a visual representation of HIPAA data breaches.

About 17 states are running their own insurance exchanges while the federal government runs them for 34 states. This is the first week individuals can enroll in them. Although there have been some glitches, and payers’ call centers have been inundated, the general consensus is that users are keen to sign up or at least take a closer look at the online exchanges for themselves.

See on medcitynews.com

From Pharmaceutical Industry digital vision

Tags:
October 3, 2013

Etats-Unis: le traitement digital des données médicales, encore perfectible | L’Atelier: Disruptive innovation

Le marché des dossiers médicaux en ligne représente aux Etats-Unis de plus de 25 milliards de dollars. Néanmoins de nombreuses voix s’élèvent face à des erreurs répétées mettant en danger la vie des malades et la qualité des soins apportés.

Grâce à l’impulsion du gouvernement Obama imposant l’utilisation généralisée d’EMR (Electronic medical record systems) d’ici 2014, les professionnels de la santé américains sont de plus en plus nombreux à accélérer la digitalisation de leurs services de traitement de données. Selon une récente étude d’Accenture, plus de 93% des docteurs américains utilisent déjà un système d’EMR et la moitié d’entre eux utilisent régulièrement des données médicales externes grâce aux outils d’HIE (Health information exchange). Cependant, et alors que la FDA avait déjà mis en garde les fabricants d’appareils médicaux électroniques contre des risques de cyber-attaques, plusieurs rapports pointent de nombreuses difficultés rencontrées lors de la transition vers un traitement digital et ouvert des données médicales. Dans la majorité des cas, ces imperfections constituent des menaces pour la confidentialité des données voire la santé des patients.

Des irrégularités répétées et une absence de communication

Le passage des dossiers au numérique entraîne de nombreux accidents aux Etats-Unis, comme le reconnaît  l’American College of Emergency Physicians. Des logiciels incomplets conduisent par exemple à “de mauvaises affectations d’ordonnances et de médicaments et une présentation de données erronées”. Ainsi en Pennsylvanie, les autorités médicales notent que le nombre d’erreurs associées à l’utilisation d’un EMR est en augmentation, passant à 1.142 en 2011 soit le double de 2010. Dernier exemple en date, le groupe UnitedHealth Group a été contraint de rappeler tous ses logiciels Picis ED PulseCheck utilisés dans plus de 20 Etats face à la disparition répétée des dossiers de prescriptions médicales. En cause principalement, la courbe d’apprentissage du personnel soignant n’étant pas forcément à l’aise avec les outils numériques utilisés pour le traitement d’EMR. Comme le pointe un rapport détaillé publié par Bloomberg News en septembre 2013, le moment critique où les patients s’exposent à de potentielles défaillances du système correspond aux premières semaines d’utilisation, passé un certain cap d’adaptation les irrégularités du système se réduisent fortement. Difficulté de mesurer efficacement l’origine d’une défaillance, distinguer entre erreur humaine et défaut du système, par ailleurs manque de retour puisque la FDA n’impose pas de transparence aux utilisateurs d’EHR. En effet les médecins déplorent également  leur impossibilité à communiquer efficacement sur ces points d’amélioration se disant parfois bâillonnés par les vendeurs de logiciels, les contrats incluant le plus souvent des “gag clauses” empêchant les praticiens de fournir un retour transparent concernant les éléments à améliorer.

See on www.atelier.net

From Pharmaceutical Industry digital vision

Tags:
October 1, 2013

Deloitte: How Consumers Currently Use mHealth (Infographic)

According to Deloitte’s 2013 Survey of U.S. Health Care Consumers shows that despite strong interest in mobile health (mHealth), consumer adoption of mobile health technologies remains limited. The limited consumer mhealth adoption is being fueled by key concerns surrounding:

Privacy and securitySkepticism about app accuracyGaps between consumers’ wants and the industry’s ability to deliver

If consumers can easily embrace mobile enabled technology from shopping, traveling and banking, then why not embrace mobile health?

This infographic incorporates findings from the Deloitte Survey of U.S. Health Care Consumers and what consumers’ usage of mHealth technologies looks like today.

See on www.hitconsultant.net

From Pharmaceutical Industry digital vision

Tags: ,