Posts tagged ‘Diabete’

November 14, 2013

Sanofi – Sanofi célèbre la journée mondiale du diabète

“Quel pas ferez-vous aujourd’hui ?”. Sanofi, en partenariat avec la Fédération Internationale du Diabète (IDF), lance une campagne internationale lors de la Journée Mondiale du 14 Novembre, et se mobilise pour une plus grande sensibilisation sur cette maladie. Un exercice physique quotidien et une meilleure hygiène alimentaire peuvent réduire de 35 à 40 %(1) le risque de diabète de type 2.

Un engagement de longue date

Par des programmes de sensibilisation et de soutien aux patients, Sanofi participe activement à la prévention de cette épidémie mondiale(2), qui reste une menace pour les générations futures. Cela fait près de 90 ans que le Groupe s’attache à améliorer la vie des patients en misant sur l’innovation. Aujourd’hui, Sanofi est en mesure d’offrir aux personnes vivant avec le diabète des solutions de santé globales et des services personnalisés.

See on www.sanofi.com

From Pharmaceutical Industry digital vision

Tags: ,
November 12, 2013

20% des diabètiques renoncent aux soins pour des raisons financières : Allodocteurs.fr

20% des patients diabétiques déclarent renoncer à des soins pour des raisons économiques, et notamment à cause des restes à charge, selon une étude publiée le 12 novembre 2013 par l’InVS.

En théorie, les soins liées au diabète devraient être remboursés à 100%, car cette maladie – comme une trentaine d’autres pathologies chroniques – fait partie des Affections de Longue Durée (ALD). Dans la pratique, le guide des actes et prestations de l’ALD pour le diabète prévoit de nombreuses exceptions. C’est notamment le cas des soins dentaires, des consultations diététique, du recours à une psychologue ou encore de la confection de semelles orthopédiques.

Le diabète est une maladie chronique due à un défaut d’assimilation du sucre par l’organisme. Aucun traitement ne permet de guérir cette pathologie mais les différents traitements visent à retarder son évolution et ses complications.

Selon la récente étude Entred (2007), présentée dans le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire de l’InVS, 20% des patients diabétiques déclarent renoncer à certains soins pour des raisons financières, le plus souvent parce qu’ils ne bénéficient d’aucune couvertiure complémentaire. En 2007, le reste à charge annuelmoyen s’élevait à 608 euros pour tout type de diabète confondu.

Un reste à charge lourd de conséquences

Le traitement du diabète (voir encadré) implique un suivi rigoureux de la part du médecin, mais également une implication du patient diabétique dans sa maladie. Une prise en charge multidisciplinaire est nécessaire pour un traitement optimal par les professionnels médicaux et paramédicaux.

Les soins de podologie sont par exemple nécessaires chez un diabétique qui a tendance à perdre la sensibilité des membres inférieurs. De la même manière, le suivi diététique est presque indispensable dans la prise en charge d’une maladie où la perte de poids est obligatoire.

Mais au moment d’acheter une pompe à insuline ou des semelles orthopédiques, de nombreux patients diabétiques ne peuvent pas payer ces soins qui ne sont pas remboursés par l’Assurance maladie. Et cette situation économique peut avoir un impact sur le développement de leur maladie, avec le risque de voir les séjours à l’hopital se multiplier

See on www.allodocteurs.fr

From Pharmaceutical Industry digital vision

Tags:
September 29, 2013

mhealth for diabetes management

In the first part of this article I focused on the global impact of mhealth on chronic disease management. Let’s now turn on one specific disease: diabetes.

When considering diabetes on its own, the disease represents a severe risk to the quality of life and productivity of patients. Due to their illness, diabetics have higher-than-average unpaid absenteeism and often are required to retire earlier than non-sufferers. According PwC, by 2017, diabetes could represent for up to 70 million chronic patients, representing an economic impact of up to 60 billion work hours!

Yet 60% of potential diabetics can avoid Type 2 diabetes by eating healthy and exercising. Similarily, 31% of Type 2 diabetics can improve their condition through a combination of a healthy diet and exercise.

With only 3% of healthcare expenses in the EU being allocated to prevention, there is clearly room to invest more in the prevention of chronic diseases in order to reduce  the costs these diseases generate if they are not treated early.

mobile health can help save 5,200 diabetics’ lives!

In its recent report, PriceWaterhouseCoopers (PwC) estimates that around 77% of people at risk of developing Type 2 diabetes could better manage their weight or hypertension by using mhealth solutions regularly. In addition, up to 35% of sufferers in the same category could successfully reduce the risk of developing diabetes.

The reduced incidence and severity of diabetes could lower the burden on healthcare facilities by reducing hospitalization stays by 129,000 days.  Patients at risk of developing chronic diseases and those suffering from it could collectively live 151,000 years longer. This represents a significant impact!

See on www.knowledge-center.orange-business.com

From Pharmaceutical Industry digital vision

Tags:
August 19, 2013

la m-santé au service du diabète

Dans la première partie de cet article, nous avons vu le potentiel de la m-santé en terme d’économie. Intéressons-nous maintenant à ses impacts sur une des maladies chroniques des plus répandues : le diabète.

Dans la première partie de cet article, nous avons vu le potentiel de la m-santé en terme d’économie. Intéressons-nous maintenant à ses impacts sur une des maladies chroniques des plus répandues : le diabète.

Cette maladie a de nombreuses répercussions sur la qualité de vie des patients mais également des répercussions économiques notables. Les diabétiques doivent généralement plus que la normale s’absenter de leur travail pour raison médicale et partent également à la retraite plus tôt que les autres. Selon PwC, d’ici 2017, cela représentera quand même globalement pour les malades chroniques 60 milliards d’heures de travail perdues !

Or 60% des personnes présentant des risques de développement du diabète de type 2 peuvent l’éviter grâce à un régime approprié et de l’exercice et 31% des diabétiques de type 2 peuvent également voir leur qualité de vie améliorée toujours grâce à un régime approprié et de l’exercice…

On voit donc bien qu’une large marge de manœuvre s’ouvre au niveau de la prévention d’autant plus quand on sait qu’actuellement seules 3% des dépenses de santé sont allouées à de telles actions.

la m-santé peut sauver 5200 diabétiques !

Ainsi PwC, dans son dernier rapport commandité par la GSMA, estime qu’environ 77% des personnes qui risquent de développer une diabète de type 2 pourraient mieux gérer leur obésité ou hypertension en utilisant les solutions de m-santé et 35% d’entre eux pourraient ainsi réduire avec succès leur risque de développer un diabète.

Par ailleurs, suivre à distance les patients diabétiques avec des solutions de m-santé pourrait économiser 129 000 jours d’hospitalisation et permettre aux diabétiques de type 2 de vivre globalement 151 000 années de plus ! Impressionnant non ?!

Ainsi, rien que pour le diabète, les solutions de m-santé pourraient en Europe :

d’ici 2017 éviter à 5 millions de personnes d’être à risque de développer un diabèteéviter à 161 000 personnes de développer un diabètesauver la vie de 5200 diabétiquesfaire économiser 13 milliards d’euros en réduisant l’absentéisme et 5.3 milliards d’euros en évitant les retraites anticipées des diabétiques

See on www.orange-business.com

From Pharmaceutical Industry digital vision

Tags: ,
July 14, 2013

Roche Stops Developing a New Drug for Diabetes

Development of the drug, aleglitazar, was discontinued after Roche cited concerns about safety and effectiveness.

Roche, the Swiss pharmaceutical giant, has discontinued development of a potentially important diabetes drug, a move that could raise safety questions about the entire category of drugs, which includes the controversial medicine Avandia.

Roche said on Wednesday that an independent safety monitoring committee had recently recommended halting a late-stage clinical trial of the drug, aleglitazar, because of “safety signals and lack of efficacy.” The company said that it had decided to halt that study and all others involving the drug.

“We are very disappointed,” Dr. A. Michael Lincoff, the chairman of the study, said in an interview on Wednesday. A spokesman for the company, which is based in Basel, Switzerland, said the drug had caused an increase in fractures, kidney problems and heart failure in the trial.

Aleglitazar was designed to treat cardiovascular risk factors like cholesterol as well as diabetes. In a bold move, Roche was testing the drug not for its ability to lower blood sugar, the usual yardstick for a diabetes drug, but to see if it could prevent heart attacks and strokes in people with Type 2 diabetes.

See on www.nytimes.com

From Pharmaceutical Industry digital vision

Tags: ,