Posts tagged ‘chiffre d’affaire’

June 16, 2013

Temps difficiles pour les pharmacies…

pharmacie

La crise n’épargne malheureusement pas les officines… Elles sont les premières touchées par la crise et les réductions budgétaires.

Comment fonctionne une officine ?

Le pharmacien  doit être propriétaire de l’officine dont il est titulaire. Il ne peut être exploitant que d’une seule officine car il est tenu à une obligation d’exercice personnel. Il peut être aidé  de préparateurs en pharmacie ainsi que d’autre pharmaciens.

Depuis peu, les titulaires de pharmacie peuvent aussi avoir une activité de commerce en ligne, celle ci nécessite une autorisation de l’entité gouvernementale régionale représentée par une ARS (Agence Régionale de Santé). Cette activité digitale est dépendante de l’activité de l’officine : si l’officine ferme, le site internet doit fermer.

Aujourd’hui comment a évolué la situation ?

Il existe près de 20 000 officines en France. Les pharmaciens ont un statut très particulier qui les place au milieu de tous les acteurs avant le patient final.
En effet, ils subissent les aléas des remboursements de la Sécurité Sociale, et avec les diminutions de prix des politiques publiques et des laboratoires, ils voient leurs marges diminuer d’année en année. Ils ont un rôle à la fois social et médical ; néanmoins, ce premier n’est pour le moment pas assez reconnu publiquement. La libéralisation des ventes en ligne au
début de 2013, ne va pas aider les pharmaciens français, même si les prix en ligne devraient être supérieurs par rapport aux prix en officine.
Il existe plusieurs associations de pharmaciens leur permettant d’optimiser leurs gestions, de mieux se former, et de pouvoir bénéficier d’avantages à l’achat, comme par exemple le groupement PHR, qui compte 2600 officines au total et qui a lancé en 2001 l’enseigne Viadys (300 officines) et l’enseigne Pharma Références en 2007 (300 officines). Les pharmaciens restent ainsi propriétaires de leurs officines, mais ont certaines contraintes : le nom de l’enseigne, l’agencement de certains produits de parapharmacie à vendre… Les grossistes répartiteurs se diversifient en créant leur propre groupement, dans l’attente d’une libéralisation du marché, et comme conséquence de marges de plus en plus réduites : OCP a ainsi créé Pharmactiv, Alliance Boots a créé Alphega pharmacie et Phoenix a, lui, lancé Plus Pharmacie.

Quelles sont les conséquences aujourd’hui ?

  • 25 % des jeunes diplômés ne deviennent pas pharmacien après la fin de leurs études, selon les chiffres sur la démographie de l’Ordre des pharmaciens. Seulement 3 % des 2 324 nouveaux inscrits à l’Ordre des pharmaciens rejoignent la section A des pharmaciens titulaires d’officine. 68 % des nouveaux inscrits rejoingnent celles des pharmaciens adjoints.
  • En 2012, 103 officines ont fermé. Ces officines étaient néanmoins dans des lieux possédant proportionnellement au nombre d’habitants un nombre d’officines déjà supérieur à la normale.
  • Une baisse importante du chiffre d’affaire, comme le montre ce graphique, le taux de marge lui tend à conserver un niveau constant, cela signifie, que le chiffre d’affaire global diminue, mais la marge réalisées sur ce chiffre d’affaire ne diminue pas.

chiffre d'affaire officine

Crédit photo : http://www.lyon-pharmacie.com/

Source : http://www.wk-pharma.fr/

http://www.ordre.pharmacien.fr/Le-pharmacien/Secteurs-d-activite/Pharmacie

http://www.lenouveleconomiste.fr/lesdossiers/pharmacie-vers-la-liberation-de-la-distribution-demedicaments-
5557/#.UY1GZ7Uwqrp 

http://www.observatoire-metiers-entreprises-liberales.fr

Advertisements