Posts tagged ‘ASIP’

December 17, 2013

L’ASIP Santé publie un guide de mise en œuvre d’un Smartcard logon Windows avec la CPS | esante.gouv.fr, le portail de l’ASIP Santé

L’ASIP Santé vient de publier un guide pour accompagner les utilisateurs dans la mise en œuvre d’un Smartcard logon Windows avec une carte de professionnel de santé (CPS). Utilisé dans un environnement « Windows active directory », il permet de remplacer le couple identifiant-mot de passe par la carte CPS pour se connecter à un serveur Windows. 

Le guide documente également un « Kit de Smartcard Logon » désormais distribué par l’ASIP Santé, et disponible sur le site intégrateur de l’ASIP Santé, rubrique « Services CPS » puis « Documentation technique ».

Le Smartcard logon permet d’ouvrir une session Windows en utilisant une carte à puce comme vecteur d’authentification forte de l’utilisateur, plus sécurisé que le couple traditionnel login et mot de passe.

Ce système permet en outre de mieux répondre à certaines contraintes liées aux usages des professionnels de santé sur le terrain : il facilite par exemple l’accès en mode « console », c’est-à-dire lorsqu’un ordinateur est laissé à la disposition de plusieurs professionnels qui l’utilisent tour à tour, et doivent à chaque fois s’identifier pour accéder aux données de santé du réseau de l’établissement en toute sécurité.

Le Smartcard Logon simplifie également l’accès en mobilité ou encore la mise en sécurité du poste lorsqu’une carte est arrachée du lecteur.

Ce guide décrit les bonnes pratiques pour un déploiement optimal d’un mécanisme de Smartcard logon sur un réseau Microsoft. Il s’adresse en priorité :

aux développeurs et architectes réseau désireux de s’approprier ou d’évaluer la technologie du Smartcard logon;aux architectes, chef de projets, Directeur de Systèmes d’Information (DSI) ou chef d’établissement ayant besoin d’évaluer les tâches et les charges liées à la mise en place de solutions s’appuyant sur le Smartcard logon;aux éditeurs de logiciels qui souhaitent proposer des solutions intégrant ce type de fonctionnalité.

Retrouvez ce document en téléchargement ci-dessous et dans l’espace CPS

See on esante.gouv.fr

From Pharmaceutical Industry digital vision

Advertisements
Tags:
December 5, 2013

L’ex-directeur général de l’Asip santé Jean-Yves Robin pourrait retourner chez Atos

Premier site français d’information en continu sur les technologies de l’information et de la communication (TIC, NTIC) dans la santé – TIC santé

L’Asip santé a annoncé il y a une semaine le départ de son directeur général, Jean-Yves Robin, le 30 novembre, rappelle-t-on (cf dépêche du 2 décembre). L’agence a indiqué vendredi sur son site internet qu’à l’issue d’une assemblée générale extraordinaire tenue le même jour, le président de son conseil d’administration, Michel Gagneux, assurerait la direction de l’Asip santé “à titre intérimaire”.

Jean-Yves Robin avait quitté en 2008 ses fonctions de directeur général de Santeos pour prendre la tête du groupement d’intérêt public GIP-DMP, qui est devenu en 2009 l’Asip santé après fusion avec le GIP carte de professionnel de santé (GIP-CPS) et le département “interopérabilité” du groupement pour la modernisation du système d’information hospitalier (GMSIH), rappelle-t-on.

Le Canard enchaîné affirme que “venu du privé, il va y retourner avec un chèque de 190.000 euros, soit l’équivalent d’un an de salaire”.

L’hebdomadaire satirique ajoute que Jean-Yves Robin serait actuellement “en pourparlers” pour rejoindre “Atos-Santeos”. Il cite l’intéressé “qui ne confirme pas” mais reconnaît qu’il n’a “pas d’interdiction particulière” liée à son précédent contrat.

La commission des marchés de l’Asip santé avait retenu en février 2010 le consortium industriel constitué des sociétés Atos Worldline, Evalab, Extelia (filiale du groupe La Poste), HSC, Santeos (filiale d’Atos) et Softway Medical Services, pour l’hébergement du DMP rappelle-t-on (voir dépêche du 17 mars 2010).

See on www.ticsante.com

From Pharmaceutical Industry digital vision

Tags:
November 25, 2013

Journée nationale des industriels ASIP Santé : bilan et présentations | esante.gouv.fr, le portail de l’ASIP Santé

L’ASIP Santé organisait hier sa deuxième Journée Nationale des Industriels de l’année 2013. Le rendez-vous a été fortement plébiscité (près de 200 participants) par le public majoritairement constitué de représentants des éditeurs de logiciels santé.

Au programme : un point d’actualité très large sur la quasi-totalité des projets menés de front par l’ASIP Santé : La MSSanté, les aspects de sécurité, avec la carte CPS et ses dispositifs équivalents et l’état d’avancement de la PGSSI-S, maisons et pôles de santé, homologation Hôpital Numérique, Dossier communicant de cancérologie (DCC) et annuaires (RPPS et autres).

Autre fait marquant : l’intervention de la Haute autorité de santé (HAS) représentée par les Dr Florence Maréchaux et Jean-François Thébaut à propos des travaux menés avec l’ASIP Santé sur l’interopérabilité sémantique.

Le public nombreux a manifestement été conquis par cette nouvelle formule qui vise à dresser un panorama large des projets de l’ASIP Santé et de l’écosystème dans lequel ils s’intègrent. Objectif : donner une vision claire aux acteurs industriels des axes de développement de la e-santé de demain

See on esante.gouv.fr

From Pharmaceutical Industry digital vision

Tags:
September 9, 2013

L’ e-santé se heurte aux garde-fous du système de santé

Paradoxe : le système de santé national et ses multiples instances de protection agissent pratiquement comme un anticorps vis-à-vis de l’innovation numérique, pourtant appelée à leur simplifier la tâche.

Dans le domaine de la santé notre écosystème très évolué protège les patients, les médecins et l’ensemble des contribuables, en limitant les prises de risque sanitaire et les conflits d’intérêts.  A l’évidence c’est un atout, mais un atout qui pose aussi de sérieux freins lorsque le besoin d’innover se fait sentir, comme c’est le cas aujourd’hui.

Pour schématiser, imaginons une jeune société qui souhaiterait créer un dispositif médical remboursable, afin d’aider des patients hospitalisés à gérer une ou des maladies chroniques. Elle pourrait créer une sorte d’iPod médicalisé qui capterait le pouls, enregistrerait la fréquence respiratoire, et permettrait au patient d’échanger ces données, des messages vocaux et des alertes fiables avec l’équipe médicale.

En plus de son investissement en R&D, et des nécessaires essais cliniques, cette société aura d’emblée à intégrer les orientations et les travaux d’un grand nombre d’entités, toutes susceptibles d’influencer ses opérations, et son modèle financier.D’abord s’identifier auprès de la Commission Nationale Informatique et Liberté (CNIL), suivre les impératifs éthiques du Conseil de l’Ordre des Médecins (CNOM), devenir un hébergeur de données de santé agréé par l’Agence des Systèmes d’Information Partagés de Santé (ASIP) ou contracter avec un hébergeur déjà agréé.

See on pro.01net.com

From Pharmaceutical Industry digital vision

Tags: , ,
May 27, 2013

Rapport 2012 ASIP Santé : la plateforme digitale santé du gouvernement

ASIP

L’ASIP santé vient de publier son rapport 2012 permettant de mieux comprendre son activité durant l’année passée. Comme le reconnait l’actuel directeur Michel Gagneux, Force est de reconnaître que l’action de l’agence ne peut plus être, depuis la fin de l’année 2011, à la hauteur de ces finalités [NDRL :  mettre à la disposition des professionnels de santé les outils technologiques pour améliorer la qualité et l’efficience des soins et permettre aux patients de devenir les véritables acteurs de leur santé.]. Projet emblématique, le Dossier Médical Personnel (DMP) a été mis en service avec succès en phase de test dans quatre régions dès le début de 2011, mais son déploiement n’a pu être engagé. 

Cette agence nécessite dès lors plus de moyens et une implication complète de tous les acteurs santé du gouvernement.

Le rapport disponible ici : http://esante.gouv.fr/asip-sante/qui-sommes-nous/le-rapport-d-activite-2012-est-en-ligne, le démontre bien.

Comme souligné par Jeanne Bossi, les effectifs n’ont pas augmenté depuis 2008 contrairement “au champ d’action” que prend actuellement en compte ASIP santé. Ces champs se traduisent par la télémédecine, le dossier médical personnalisé, les applications…

Concernant le dossier médical personnalisé, le détail des frais lui étant imputéables (disponible dans un rapport rendu public), est précisé et expliqué : de plus fortes ressources auraient permis une réduction du coût budgétaire global, Jean Marie Bertrand “DMP a pâti d’un manque de pilotage par les instances publiques doublé de la faible mobilisation des acteurs de l’Assurance maladie, ce qui a passablement contraint l’organisation d’un parcours de soins coordonnés autour du patient”.

Comment se traduisent les actions de l’ASIP santé chez les professionels ?

Par exemple pour le médecin :

Le lancement global de la carte de professionnel de santé (CPS 3) : elle permet de s’identifier, d’alimenter et consulter le dossier de leurs patients, d’utiliser le système de messagerie électronique (MSSanté) pour communiquer avec leurs patients et enfin de signer électroniquement. Pour mieux apprendre aux professionnels à comprendre ces outils médicaux d’avenir, des formations sont mises à leurs dispositions sur le site : dmp.gouv.fr

Le rapport permet d’obtenir en détails les nombreuses actions mises en place que ce soit concernant les autres partenaires de santé, les établissements de santé, les soins à domicile ou les patients.

Un point primordial est soulevé par le rapport et sous-entendu dans la réussite de ces projets : la msanté ne pourra se faire sans un accord complet du patient. Un sondage mondial  menée par l’Economist Intelligence Unit (EIU) auprès de 1 000 patients, 400 médecins et 350 organismes payeurs en Afrique du Sud, Allemagne, Brésil, Chine, Danemark, Espagne, États-Unis, Inde, Royaume-Uni et Turquie a obtenu des résultats positifs et montre des attentes hautes de la part des patients pour améliorer le système de santé.

Ainsi en France ASIP santé travaille au quotidien pour améliorer sa communication en animant de nombreuses plateformes de médias sociaux (twitter, linkedin, google +), en créant des infographies permettant une compréhension facilité et enfin en communicant simplement sur ses actions.

Suite à un tel rapport, de nouvelles annonces ne devraient pas tarder…

Source : dmd.gouv.fr

May 20, 2013

Un nouveau partenaire digital : ASIP, la vision légale de l’e-santé

ASIP

Nouvelle vision de la santé en ligne, l’ASIP : Agence des Systèmes d’Informations de santé Partagé.

L’ASIP a été mise en place par le biais de ce site internet en 2012, est très active sur la toile : les communiqués de presse, les nouvelles issues de toutes l’Europe, un compte twitter quotidien https://twitter.com/esante_gouv_fr… En charge du développement des systèmes de santé, cette plateforme est amenée à se développeer, comme le montre plusieurs offres d’emplois. Elle est de plus responsable du Dossier Médical Personnel, qui permettrait de réunir des informations patients pour les redistribuer à plus grand nombre et ainsi améliorer la santé globalement et limiter les risques.

L’ASIP représente le gouvernement, sur la plateforme digitale. Elle est en charge de plusieurs missions notamment :

  • La maîtrise d’ouvrage des projets de systèmes d’information en santé qui lui sont délégués par ses membres ;
  • La réalisation et le déploiement du Dossier Médical Personnel (DMP), et en particulier la maîtrise d’ouvrage de son hébergement ;
  • La définition, la promotion et l’homologation de référentiels, standards, produits ou services contribuant à l’interopérabilité, la sécurité et l’usage des systèmes d’information de santé et de la télésanté, ainsi que la surveillance de leur bonne application ;
  • La participation à la préparation et à l’application des accords ou projets internationaux dans le domaine des systèmes de partage et d’échange de l’information de santé, à la demande du ministre ou des ministres compétents
  • … Pour un détail plus exhausitf merci de consulter le site de l’ASIP : http://esante.gouv.fr/.

Cette institution a pu à travers différents rapports mettre en avant, la nécessité de réformes et des gestions des données nécessaires en France, rapport de Syntec Numéric.

Crédit photo : http://esante.gouv.fr/