Posts tagged ‘a domicile’

December 5, 2013

Marisol Touraine pour un développement de l’hospitalisation à domicile : Allodocteurs.fr

A l’occasion de la 17ème Journée nationale de l’hospitalisation à domicile (HAD) qui se tenait ce 5 décembre 2013, la ministre de la Santé a affirmé vouloir développer ce type de soins.

Près de 105.000 patients ont bénéficié en 2012 d’une hospitalisation à domicile, qui représente un coût moyen de 196 euros par jour et une dépense annuelle équivalente à celle d’un CHU comme celui de Nantes, soit 825 millions d’euros, selon la Fédération nationale des établissements d’hospitalisation à domicile (FNEHAD).

L’hospitalisation à domicile est un concept né en 1945 aux Etats-Unis : le premier établissement de ce type a été crée en 1957 en France, tandis que la FNEHAD a vu le jour il y a 40 ans, en 1973.

“L’offre d’hospitalisation à domicile est encore trop limitée”, a déclaré Marisol Touraine. “Il nous revient aujourd’hui de la développer pour répondre à la demande croissante des malades et de leur famille”.

La ministre a affirmé qu’elle souhaitait doubler d’ici cinq ans (par rapport à 2011) l’activité globale de ce type de soins. Une circulaire doit être publiée dans les prochains jours pour “intégrer des objectifs de recours à l’HAD dans les contrats des établissements de santé”, a-t-elle déclaré.

Mme Touraine a également demandé à l’assurance maladie “d’identifier les hospitalisations conventionnelles non pertinentes qui devraient relever de l’HAD”. La ministre a enfin proposé de redéployer des moyens de la médecine, de la chirurgie et de l’obstétrique vers l’hospitalisation à domicile.

La FNEHAD réclamait de longue date la publication de la circulaire annoncée par Mme Touraine, destinée à mettre en place des indicateurs pour les établissements hospitaliers et les Ehpad (établissements d’hébergement pour personnes âgées et dépendantes) afin d’apprécier leur taux de recours à l’HAD.

See on www.allodocteurs.fr

From Pharmaceutical Industry digital vision

Tags:
December 2, 2013

Le rôle de l’e-santé dans les soins à domicile

Quand on parle des pratiques émergentes de l’e-santé, viennent toujours deux points focaux qui permettent d’aborder la problématique :

L’apport en terme de santé – individuelle – et publiqueL’apport en termes de coûts.

Un article d’healthcarefinancenews.com daté d’il y a quelques jours propose une excellente synthèse où sont détaillés les principaux points de ces deux grandes catégories d’apports, mais en se focalisant sur les aspects de l’e-santé liés à la santé au domicile (in-home healthcare) que cela concerne la rééducation, les pathologies chroniques,  la perte d’autonomie,  ou le suivi post-opératoire).

Intervenir tôt

Pour prévenir l’aggravation et pour contrôler les pathologies chroniques, il est important de définir des lignes directrices définissant “l’état normal” du patient : une fois cette étape franchie, le monitoring en temps réel permet de détecter tout événement ou écart par rapport à l’état “normal” et donc de réagir au plus tôt. Plus intéressant encore, on dispose ainsi d’un ensemble de données beaucoup plus important permettant d’analyser et de comprendre ce qui s’est passé.

Favoriser la collaboration

L’e-santé, dans une optique de maintien à domicile, est une solution économique permettant la collaboration (et la coordination) de l’ensemble des parties impliquées dans les soins du patients (hôpital, médecins, infirmières, aides/aidants, proches, …).  L’article parle aussi curieusement des compagnies d’assurance (insurance case workers – peut-être une spécificité américaine). Il est bien évident que les complémentaires santéont un intérêt probable à voir se développer l’in-home healthcare et plus généralement tout ce qui en matière d’e-santé peut contribuer sur le plan de la prévention.

See on enjeux-senior.org

From See on Pharmaceutical Industry digital vision

Tags: