Archive for November, 2013

November 26, 2013

IDS Santé s’allie au n°1 de la santé mobile, la société canadienne TACTIO

Une collaboration clairement définie avec des rôles précis, IDS Santé assurant la distribution de Tactio en France, tandis que ce dernier s’occupe du développement technique de ses solutions santé …

Une collaboration clairement définie avec des rôles précis, IDS Santé assurant la distribution de Tactio en France, tandis que ce dernier s’occupe du développement technique de ses solutions santé pour applis mobiles.

Une commercialisation dont IDS Santé se chargera se promouvoir auprès des  principaux acteurs (institutionnels, payeurs, industriels…) santé en France, souhaitant utiliser ou proposer auprès de leurs clients respectifs, une solution de suivi à distance des patients.

Cela pourra également se faire au travers de sa plateforme de vente “santéconnectée.fr”, au milieu des offres des acteurs (re)connus du quantified self et de la santé connectée au sens plus large : Withings, ihealth, jawbone, Fitbit et tant d’autres, qui sont d’ailleurs, déjà partenaires de Tactio.

Le groupe santé Tactio, est basé à Montréal, il fut fondé en 2009 par Michel Nadeau ingénieur télécom. Tactio est notamment positionné dans la gestion des maladies chroniques, tel que le diabète. Il conçoit et fabrique des systèmes et logiciels multitouche basés sur le cloud computing. Aujourd’hui  TActio peut compter sur près de 3,6 millions d’utilisateurs dans le monde. TactioSanté a été classée « application médicale payante numéro 1 » dans plus de dix pays et peut être téléchargée sur les iPhone, iPod ou iPad à partir de l’iTunes AppStore. Une verson Android est en préparation.

Cette application mobile, TactioSanté est un outil de gestion de santé pouvant aider les consommateurs à suivre et planifier aisément leur programme de perte de poids, sous la forme d’un tableau de votre santé, avec mesures en couleur selon les seuils mondialement reconnus. Celui-ci est interfaçable avec plusieurs balances, tensiomètres et podomètres des acteurs du domaine tels que Fitbit, iHealth, Wahoo Fitness ou Withings ou des applications telles que RunKeeper.

See on lemondedelaesante.wordpress.com

From Pharmaceutical Industry digital vision

Advertisements
November 26, 2013

Healthcare Social Media Review #41: Tap into Visual Storytelling

How can visual media bring healthcare social media to life? This edition of the Healthcare Social Media  (HCSM) Review explores…

This edition of the Healthcare Social Media  (HCSM) Review explores visual storytelling. Storytelling alone could have been our sole focus, but the increasing prominence of visual media, especially across social networking sites, couldn’t go unnoticed. Posts span visual communication research, content strategy, and storytelling techniques.

Tracy Granzyk calls attention to a recently published study that demonstrates how visual storytelling supports patients facing dementia.A new article published in IEEE’s  Transactions on Visualization and Computer Graphics, The Five Ws for Information Visualization with Application to Healthcare Informatics, offers a framework for improving the usability of visual information.CommunicateHealth looks at which is better for visual communication: a photo or an illustration.  They suggest using an illustration to convey an abstract idea or process and a photo to evoke emotion. CH also shares the resource, The Noun Project, which offers a free collection of icons, symbols and simple graphics.Christine Russel and Rebecca Stern recently co-hosted the Health Care Leadership (#HCLDR) Twitter chat with a focus on visual media. Participants shared how visual media can “put a face” to narratives, issues and diseases, provide patient education and support patients in making informed decisions. Many participants mentioned how visual media can help expand access to health messaging.Ragan Healthcare outlines six ways hospitals can shape their brand through the use of visual storytelling.Ash Rishi, CEO of a U.K.-based digital marketing agency, argues that storytelling can help increase patient engagement. His suggestions? Reveal something personal, take patients on a transformational journey from beginning to end and tap into emotion.The Content Marketing Associations shares 7 Steps to Telling the Perfect Story in the form of an infographic. You may also recall when former-Pixar storyboard artist tweeted Pixar’s 22 Rules of Storytelling. Both are helpful nuggets of information.

See on www.fly4change.com

From Pharmaceutical Industry digital vision

November 26, 2013

Visual Wednesdays: mHealth – A checkup on consumer use –

See on rockhealth.com

From Pharmaceutical Industry digital vision

November 26, 2013

Don d’ovocytes : nouvelle campagne par l’Agence de la biomédecine

L’Agence de la biomédecine lance une nouvelle campagne d’information sur les dons d’ovocytes avec l’espace web « Le don d’ovocytes près de chez vous ». Présentation. Pour accompagner personnellemen…

Pour accompagner personnellement les femmes qui souhaitent aider des couples infertiles en faisant un don d’ovocytes, l’Agence de la biomédecine met à disposition un nouvel espace web sur son site www.dondovocytes.fr dans le cadre d’une nouvelle campagne d’information : « Le don d’ovocytes près de chez vous ».

L’objectif de cet espace convivial, simple d’utilisation et riche en informations locales, est de rassurer et faciliter le passage à l’acte, en favorisant la mise en relation avec le centre habilité pour le don le plus proche.

« Don d’ovocytes près de chez vous » apporte aux femmes qui envisagent de devenir donneuses, des réponses concrètes sur le don et sur les possibilités de donner dans leur région, afin d’aider un plus grand nombre de couples infertiles à accéder au bonheur d’être parents, à leur tour.

See on buzz-esante.com

From Pharmaceutical Industry digital vision

November 26, 2013

De nouveaux outils connectés transmettent des informations en temps réel sur la santé des bébés | L’Atelier: Disruptive innovation

Les outils connectés font leur apparition sur le marché des nourrissons.

L’essor des outils connectés ne bénéficie plus seulement aux adultes. Les nourrissons aussi peuvent avoir des outils d’auto-mesure connectés au Smartphone de leurs parents. Ces dispositifs permettent notamment aux parents d’être mieux informés et rassurés sur la santé de leur bébé.  Des entreprises comme Sproutling, Owlet et Mimo développent des outils permettant de surveiller et mesurer certains paramètres des enfants. Ces appareils se présentent sous forme de body, bracelet de cheville ou chaussette, et permettent d’alerter les parents en cas de signaux inquiétants concernant leur enfant. Ces entreprises encouragent ainsi une approche Big Data en recueillant et analysant des informations sur les sels, le sommeil et les horaires alimentaires de leurs enfants. Toutefois, des freins culturels et légaux semblent à prévoir vis-à-vis de leur implémentation.

De nouveaux objets connectés pour quantifier la santé des enfants

De nombreuses startups cherchent à concevoir des outils connectés pour nourrissons afin de tranquilliser les parents. Sproutling, par exemple devrait commercialiser en Q2 2014, un dispositif qui se fixe sur la cheville du bébé. Celui ci est relié au Smartphone des parents et envoie des informations en temps réel sur les données spécifiques à l’enfant et à son environnement : température de la chambre, vitesse des battements du cœur, heure du réveil etc… Chris Bruce, le directeur de Sproutling a déclaré que cette technologie a pour ambition de d’augmenter le « QI parental ». Pour sa part, l’entreprise Owlet a conçu une chaussette connectée pour bébé qui mesure différents paramètres vitaux des nourissons afin de les transmettre au Smartphone des parents. Ce dispositif, qui devrait sortir courant 2015 permet d’alerter les parents sur des problèmes de santé comme la bradycardie ou l’apnée du sommeil et devrait permettre d’éviter des accidents tel que la mort subite du nourrisson. Enfin, dans le même esprit, l’entreprise Mimo souhaite commercialiser en janvier 2014 un body connecté possédant les mêmes fonctionnalités que Sproutling et Owlet mais permettant, en plus, aux parents de communiquer avec leur enfant.

See on www.atelier.net

From Pharmaceutical Industry digital vision

November 26, 2013

Pilule du lendemain : inefficace chez les femmes de plus de 80 kilos : Allodocteurs.fr

Les pilules du lendemain, à base de levonorgestrel, seraient moins efficaces pour les femmes de 75 kilos et totalement inefficaces pour les femmes de plus de 80 kilos.

Ces informations ont été confirmées au HuffPost par la branche française de HRA Pharma, le laboratoire qui commercialise la pilule du lendemain Norlevo® disponible en vente libre en pharmacie. HRA Pharma a commencé à s’inquiéter, suite à la publication d’une étude de 2011 du Pr Anna Glasier, professeur de gynécologie obstétrique à l’université d’Edimbourg, montrant l’inefficacité de la pilule du lendemain à base de levonorgestrel chez les femmes avec un indice de masse corporel élevé.

La pilule du lendemain, c’est quoi ?

Pilule à prendre en cas de rapport sexuel non protégé (RSNP). Par son action progestative, elle va perturber l’ovulation et limiter ainsi le risque de grossesse. Efficace à 95% dans les 24 à 72h qui suivent le RSNP, elle ne l’est qu’à 50% à partir du 3ème jour.

HRA Pharma voulait prendre les choses en main en mettant à jour la notice du Norlevo® pour mettre en avant l’inefficacité de cette contraception d’urgence chez les femmes de plus de 80 kilos. Mais rien n’a été encore fait, alors qu’en 2011, plus de 650.000 boites de Norlevo® ont été distribuées en France. Cela est d’autant plus inquiétant que ce problème concerne une grande partie des Françaises.

Selon la dernière enquête nationale ObEpi-Roche 2012 sur l’obésité et le surpoids, 15% de la population française adulte est obèse, ce qui représente 7 millions de Français avec une surreprésentation des femmes (15,7%). Luc Massart, dirigeant de la branche française du laboratoire, embarrassé par cette annonce, explique que “cette inefficacité ne concerne pas que le Norlevo®, mais devrait concerner toutes les pilules du lendemain”.

See on www.allodocteurs.fr

From Pharmaceutical Industry digital vision

November 25, 2013

E-Health: Connected objects “need to be fully integrated into the patient treatment programme” | L’Atelier: Disruptive innovation

Connected objects have a great deal to offer the medical sector, but we have yet to learn how to use their potential as part of the overall healthcare ecosystem.

What is the current situation regarding the way healthcare professionals relate to connected objects? Are there any partnerships in existence, any practical applications?

As far as I’m concerned, there’s absolutely no doubt that the convergence of connected objects and healthcare is going to add value. The question today is rather how such devices can be used to help us cope with the shift towards dealing with the new challenges posed by chronic illness. Connected objects are useful as measurement tools, but what is most important, the factor that will really add value, is to be able to integrate a connected object into an action sequence, into overall ‘patient centric’ treatment. It’s this integrated approach that is likely to turn connected devices into an effective tool in response to the challenges we face, especially as regards chronic illness. We’re certainly going to see health-related products being developed, but my vision is that these connected devices, instead of being mere measuring tools, will be able to lead the patient towards a new quality of life. So we need to see how we can use connected objects, how we can incorporate them into the way we work if they are to have a real impact on the lifestyle of a patient suffering from a chronic condition.

What benefits can connected objects bring to medical procedures?

If we’re talking about chronic medical conditions,connected objects could be used at various stages: firstly to prevent illness appearing; and secondly, once the patient is actually suffering from an illness or from a particular condition, the connected object can help him/her to build a more appropriate lifestyle. For example, we’re currently working on connected objects for pre-diabetic patients in order to prevent them developing Type 2 diabetes. But at the same time we’re looking to incorporate the device into the overall healthcare ecosystem. Quite apart from the health of the patient, we can make considerable savings in health costs if we can prevent an incapacitating condition arising in the first place. Today there are 350 million diabetics worldwide, plus 315 million pre-diabetics who are set to become the diabetics of tomorrow. Subsequently, once a patient has been diagnosed as diabetic, we can provide support. For example, in the case of post-operative care for a patient suffering from hyper-obesity, it’s a real advantage to have a tool already in place. This means we can care for the patient over a long period, over several years. We can provide help and support to the patient over time and then alert  him/her or the doctors when danger arises.

See on www.atelier.net

From Pharmaceutical Industry digital vision

November 25, 2013

L’emploi dans l’industrie pharmaceutique passe sous la barre des 100 000 salariés

Les effectifs dans l’industrie pharmaceutique seront sous le seuil des 100 000 salariés à la fin 2013, selon les prévisions publiées par les Entreprises du médicament (LEEM).

Un niveau qui constitue « un message d’alerte » pour son président, Patrick Errard. « Un des éléments majeurs d’alerte, c’est que nous avons franchi négativement la barre fatidique des 100 000 emplois, mais nous ne voulons pas accepter cela comme une fatalité », a-t-il indiqué. Le « baromètre emploi » 2013, réalisé par les cabinets BPI et Quadra+ pour le LEEM, confirme la trajectoire de baisse des effectifs entamée en 2008. Le LEEM prévoit un recul de 2,1 % en 2013 à 98 800 salariés, pour la sixième année de baisse consécutive. En 2012, la diminution avait été de 0,9 %. Toutes les fonctions sont concernées cette année par la baisse des effectifs : -2,9 % dans la recherche et développement, -1,1 % dans la production, -1,8 % dans la commercialisation et -4,4 % dans les fonctions support et administratives. Le LEEM souligne que les effectifs de production (42 % du total de la branche), auparavant orientés à la hausse, sont en repli depuis 2012. « Cette baisse, qui affecte également les effectifs des sous-traitants de production, constitue un retournement de tendance inquiétant. » S’agissant de l’emploi industriel, Patrick Errard a appelé le gouvernement à être « très attentif au prix des médicaments anciens, y compris des génériques. En dessous d’une certaine barre, le fabriqué français n’est plus possible », a-t-il souligné. La fédération industrielle précise que 26 plans de sauvegarde de l’emploi (PSE) prévoyant 2 647 suppressions de postes, ont, à ce jour, été annoncés en 2013. L’année dernière, 27 PSE avaient été annoncés concernant 4 438 postes. Les secteurs de la visite médicale et des fonctions support sont les plus touchés.

See on www.lequotidiendupharmacien.fr

From Pharmaceutical Industry digital vision

Tags:
November 25, 2013

Journée nationale des industriels ASIP Santé : bilan et présentations | esante.gouv.fr, le portail de l’ASIP Santé

L’ASIP Santé organisait hier sa deuxième Journée Nationale des Industriels de l’année 2013. Le rendez-vous a été fortement plébiscité (près de 200 participants) par le public majoritairement constitué de représentants des éditeurs de logiciels santé.

Au programme : un point d’actualité très large sur la quasi-totalité des projets menés de front par l’ASIP Santé : La MSSanté, les aspects de sécurité, avec la carte CPS et ses dispositifs équivalents et l’état d’avancement de la PGSSI-S, maisons et pôles de santé, homologation Hôpital Numérique, Dossier communicant de cancérologie (DCC) et annuaires (RPPS et autres).

Autre fait marquant : l’intervention de la Haute autorité de santé (HAS) représentée par les Dr Florence Maréchaux et Jean-François Thébaut à propos des travaux menés avec l’ASIP Santé sur l’interopérabilité sémantique.

Le public nombreux a manifestement été conquis par cette nouvelle formule qui vise à dresser un panorama large des projets de l’ASIP Santé et de l’écosystème dans lequel ils s’intègrent. Objectif : donner une vision claire aux acteurs industriels des axes de développement de la e-santé de demain

See on esante.gouv.fr

From Pharmaceutical Industry digital vision

Tags:
November 25, 2013

Génériques : l’évolution du plafond des remises autorisées pourrait aller jusqu’à 50 %

L’article 40 du PLFSS 2014 instaurant la transparence sur les remises “génériques” a fait l’objet d’un amendement (n° AS369 renuméroté 797) présenté par le rapporteur du PLFSS, le député Christian Paul.

Il a été adopté par la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale ce mardi 22 octobre. Il devrait être soumis au vote des députés dans les tout prochains jours.

Cet amendement devrait calmer le jeu entre le gouvernement et les syndicats de pharmaciens très remontés contre l’article 40.

Il propose d’autoriser l’augmentation du plafond des remises sur les génériques, aujourd’hui fixées à 17 %, dans la limite de 50 % du prix fabricant hors taxe ou du tarif forfaitaire de responsabilité.

Les spécialités non génériques soumises à un TFR sont également concernées par cet amendement.

Un arrêté des ministres chargés de la santé, de l’économie et du budget viendra préciser les modalités d’application de cette mesure.

Le rendement de cette mesure est évalué à 50 M€.

See on www.wk-pharma.fr

From Pharmaceutical Industry digital vision

Tags: