la m-santé au service du diabète

Dans la première partie de cet article, nous avons vu le potentiel de la m-santé en terme d’économie. Intéressons-nous maintenant à ses impacts sur une des maladies chroniques des plus répandues : le diabète.

Dans la première partie de cet article, nous avons vu le potentiel de la m-santé en terme d’économie. Intéressons-nous maintenant à ses impacts sur une des maladies chroniques des plus répandues : le diabète.

Cette maladie a de nombreuses répercussions sur la qualité de vie des patients mais également des répercussions économiques notables. Les diabétiques doivent généralement plus que la normale s’absenter de leur travail pour raison médicale et partent également à la retraite plus tôt que les autres. Selon PwC, d’ici 2017, cela représentera quand même globalement pour les malades chroniques 60 milliards d’heures de travail perdues !

Or 60% des personnes présentant des risques de développement du diabète de type 2 peuvent l’éviter grâce à un régime approprié et de l’exercice et 31% des diabétiques de type 2 peuvent également voir leur qualité de vie améliorée toujours grâce à un régime approprié et de l’exercice…

On voit donc bien qu’une large marge de manœuvre s’ouvre au niveau de la prévention d’autant plus quand on sait qu’actuellement seules 3% des dépenses de santé sont allouées à de telles actions.

la m-santé peut sauver 5200 diabétiques !

Ainsi PwC, dans son dernier rapport commandité par la GSMA, estime qu’environ 77% des personnes qui risquent de développer une diabète de type 2 pourraient mieux gérer leur obésité ou hypertension en utilisant les solutions de m-santé et 35% d’entre eux pourraient ainsi réduire avec succès leur risque de développer un diabète.

Par ailleurs, suivre à distance les patients diabétiques avec des solutions de m-santé pourrait économiser 129 000 jours d’hospitalisation et permettre aux diabétiques de type 2 de vivre globalement 151 000 années de plus ! Impressionnant non ?!

Ainsi, rien que pour le diabète, les solutions de m-santé pourraient en Europe :

d’ici 2017 éviter à 5 millions de personnes d’être à risque de développer un diabèteéviter à 161 000 personnes de développer un diabètesauver la vie de 5200 diabétiquesfaire économiser 13 milliards d’euros en réduisant l’absentéisme et 5.3 milliards d’euros en évitant les retraites anticipées des diabétiques

See on www.orange-business.com

From Pharmaceutical Industry digital vision

Advertisements
Tags: ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s